Construire une piste de BMX Race

Le BMX Race connait un très fort développement depuis 20 ans et plus particulièrement depuis son introduction aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008.

Construction piste BMX Race

La Fédération Française de Cyclisme propose un guide de construction pour vous accompagner pas à pas dans la mise en place de votre projet de construction.

L’expérience de tous les acteurs du BMX, associée au travail des équipes de l’Université de Rennes 2, ont abouti à une compilation d’informations indispensables à toute étude de faisabilité de ce type de projet. 

Avec plus de 20 000 licenciés, le BMX Race est devenu une discipline majeure de la Fédération Française de Cyclisme. 

Pratiquer le BMX Race

Le BMX Race se pratique sur une piste bosselée d’une longueur de 270 à 400 m. 8 pilotes partent d’une butte de départ surélevée et doivent terminer le tour le plus rapidement possible. Il existe plusieurs catégories d’obstacles (simple bosse, double, triple, table et autres whoops). Les 4 premiers de chaque manche se qualifient pour la suivante et ce, jusqu’à la finale.

Des prémices du BMX dans les années 80 à aujourd’hui, les pistes ont su s’adapter aux exigences de sécurité et aux aspirations des pilotes toujours plus attirés par la vitesse et les sensations. Auparavant « bricolées » par de jeunes passionnés, les pistes font l’objet d’une procédure de classement fédéral et doivent répondre à une série de critères stricts

  • Longueur du parcours. 
  • Hauteur des bosses. 
  • Hauteur des buttes de départ selon le niveau de pratique. 
  • Qualité du revêtement. 
  • Goudronnage des virages. 
  • Grilles de départ dites « sécurisées ». 

Mener à bien la construction d’une piste de BMX Race au sein de votre commune

Conscientes du fort potentiel de la discipline et de son attractivité auprès des jeunes, les collectivités locales ont entrepris un important effort de construction au cours de 20 dernières années facilitant de fait l’accès à la pratique. 

Seule une poignée de départements est aujourd’hui encore dénuée de toute piste classée et donc reconnue par la FFC. Conséquence de ce bon maillage (245 pistes), la création de nouveaux équipements laisse aujourd’hui place à une vague d’amélioration de l’offre existante (pose d’enrobé ou de pavés dans les virages, local club, vestiaires, éclairage…).

La construction de buttes de départ à 5 mètres représente aujourd’hui la tendance forte. Ce format est prisé car il permet :

  • d’accueillir des compétitions nationales,  
  • de doter son club local d’un équipement au top, tout en se donnant la possibilité de mener des actions d’initiation/découverte. 

Longtemps porté par les municipalités, l’investissement dans une piste de BMX relève de plus en plus des intercommunalités. Les autres partenaires « classiques » sont le Conseil Départemental et/ou Régional. Certains projets ont pu bénéficier d’un coup de pouce de fonds européens ou de l’Agence Nationale du Sport (ANS), mais ces sources de financement restent exceptionnelles et conditionnées à des critères spécifiques.

La construction d’une piste de BMX entraîne automatiquement la création d’emplois (entraîneurs, éducateurs sportifs) et des retombées économiques réelles sur l’économie locale (achat de matériels cyclistes, restauration et hébergement lors des compétitions). 

Retrouvez tous les détails liés à la construction d’une piste BMX Race dans le guide de construction réalisé par la FFC.  

La FFC vous propose plusieurs documents techniques pour mener à bien votre projet de construction de piste de BMX Race. Vous y trouverez la liste des référents BMX, le cahier des charges de l’éclairage d’une piste et bien d’autres documents administratifs. 

D’autres équipements cyclistes peuvent dynamiser votre territoire. La construction d’un stade cyclo-cross ou d’un Parc Mobi’Ludique peuvent compléter votre offre d’équipements sportifs.

Pour toutes demandes d’informations complémentaires, n’hésitez pas à contacter directement la FFC via l’adresse equipements@ffc.fr .